STRETCHING

CES ÉTIREMENTS QUI FONT DU BIEN !

Cette technique est à la fois préventive et curative. Elle est non-agressive et très bien tolérée par le cheval

Sur un cheval sain, les étirements sont destinés à :

- participer à l'échauffement musculaire avant l'effort

- réduire les contractures musculaires après l'effort

- développer l'amplitude des gestes sportifs (allongement de la foulée, engagement et           propulsion des postérieurs, protraction des antérieurs, amélioration de l'équilibre)

- développer la tolérance à des tensions élevées

- prévenir les entorses et les déchirures

Sur un cheval présentant des troubles ou des lésions de l'appareil locomoteur, ou un cheval au repos, l'objectif des étirements est de :

- limiter la rigidité et la rétraction des muscles et des ligaments

- réduire le risque d'aggravation des lésions

- évaluer et de contrôler l'évolution de la tolérance du cheval 

Nous obtenons en fin de séance un relâchement, une libération musculaire, un réalignement articulaire, une profonde détente, et au fur et à mesure des séances consécutives une augmentation de l'amplitude, de la souplesse, de la force dans l'avant et l'arrière main.

Chaque cheval fait l'objet d'un programme individuel basé sur la nature des troubles, les manifestations cliniques, l'âge du sujet et de sa discipline sportive

 

Attention : la kinésithérapie équine est une méthode para-vétérinaire. Nous ne saurions nous substituer au diagnostique et à l'oeil expert d'un vétérinaire